La non-mixité a beau faire débat, de plus en plus d'initiatives la mettant en oeuvre voient le jour. Audrey Chenu, entraîneuse de boxe, a ainsi créé Girlsfight, un club non-mixte. L'idée : favoriser l'"empowerment" des femmes et des personnes transgenres en les aidant à découvrir leur corps et à prendre confiance.

Article paru sur Rue89, le 11 mai 2018.

Back to Top