Les rotativistes de Ouest-France

Dans le cadre d’un projet sur “Rennes, la nuit”, j’ai réalisé un reportage auprès des rotativistes d’Ouest-France. Passionnés par leur métier, ils font vivre les rotatives du journal le plus vendu en France chaque nuit. Les horaires décalés, comblés par une gratification de salaire, font partie de leur mode de vie. Si certaines nuits sont calmes, d’autres sont de véritables combats pour livrer les journaux à l’heure (suite à des problèmes techniques). Le métier, encore très masculin, a beaucoup évolué depuis ses débuts et demande aujourd’hui bien moins de capacités physiques qu’auparavant.